Père Chaumonot (1611-1693)

Né à Sainte-Colombe-sur-Seine en France le 9 mars 1611. Le jeune Pierre Chaumonot apprend à lire et à écrire chez son grand-père maternel qui était maître d’école. Il fait ses études à Châtillon-sur-Seine jusqu’en rhétorique alors qu’il vole de l’argent à son oncle prêtre. Devenu vagabond, il entreprend un pèlerinage jusqu’à Rome «  pour gagner les pardons. » Arrrivé à Loreto, il est guéri «  d’une affreuse gale à la tête pleine de pus et vers. » Il entre alors chez les Jésuites et prend le nom de Joseph-Marie Chaumonot.

Arrivé au Canada en 1639 en même temps que les premières religieuses Augustines et Ursulines, dont sainte Marie de l’Incarnation, le père Chaumonot travaille 11 ans au pays des Hurons à l’époque des saints martyrs (1639-1650). Après l’abandon du pays des Hurons, il accompagne pendant 43 ans des survivants de la Nation Huronne dans leurs différents déplacements dans la région de Québec : à Québec (1650), à l’Ile d’Orléans (1651-1656), à Québec (1656-1666), à Notre-Dame-de-Foy (1667-1673), à Lorette (1673-1692). Il ne quitte les Hurons que pour trois brèves mais importantes missions : aux Iroquois où il est le premier missionnaire à s’adresser aux chefs des Cinq Nations (1655-1658); à Montréal où il fonde la confrérie de la Sainte-Famille(1662-1663), confrérie toujours vivante à la paroisse Notre-Dame-de-Québec; aux forts Richelieu et Saint-Louis où il est aumônier du régiment de Tracy et Carignan-Salières (1665-1666). Spécialiste des langues huronne et iroquoise, il est interprète et ambassadeur pour les gouverneurs de la Nouvelle-France. À sa dernière mission, en 1674, il fait construire la chapelle Notre-Dame-de-Lorette. Il meurt au Collège de Québec le 21 février 1693, à l’aube de ses 82 ans, après 54 ans de vie missionnaire au Canada, « dans une très haute réputation de sainteté » (lettre circulaire du père Claude Dablon, 28 février 1693). Pour plus de détails

dessin-Chaumonot1 final

  

Le saint

Le fidèle successeur du père Jean de Brébeuf

Le pasteur

Le pèlerin de Loreto chapelain de Notre-Dame de Lorette

L’apôtre de la famille par la Sainte Famille

L’apôtre du Christ

L’évangélisateur et le catéchète

L’homme de prière et le mystique

Le missionnaire au cœur eucharistique

Le missionnaire au cœur marial

Le thaumaturge

L’homme aux grandes vertus

signature final

Signature du père Chaumonot